Parution : Emmanuelle Danchin, “Le temps des ruines, 1914-1921”, Rennes, PUR, 2015

Emmanuelle Danchin, Le temps des ruines, 1914-1921, Rennes, PUR, 2015

Ce livre éclaire ce que les destructions de la guerre ont signifié pour les contemporains de 1914 et plus particulièrement la manière dont la société française s’est emparée de ces représentations de ruines pour en faire un symbole de douleur. Dès le début du conflit, les vues de dévastation et plus particulièrement celles des édifices culturels furent instrumentalisées par la propagande française. Au même moment, une réflexion s’élabora sur la préservation des vestiges de guerre et sur la mise en place d’un tourisme de champ de bataille.Avec une préface de Carine Trévisan.

Préface de Carine Trévisian

Les représentations de ruines : une arme de guerre au service de la mobilisation

  • Les Ruines, témoins de la guerre et de la violence des premiers combats
  • La mobilisation autour du patrimoine
  • Penser les ruines de l’après-guerre

Les ruines : incarnation de la nation et de ses souffrances

  • Des ruines « programmées » ?
  • Des ruines personnifiées, symboles de la mort refoulée et des corps mutilés des soldats

Des ruines héroïsées aux cadavres encombrants (1918-1921)

  • La question des réparations
  • Hommages rendus aux ruines combattantes
  • Que faire des ruines ?

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search