Colloque : 1914-1918, main-d’oeuvre en guerre. Régulations, territoires, recompositions, lundi 18 et mardi 19 mai, Paris, ministère des Affaires sociales

Résumé

 

Ce colloque international se propose d’étudier les mains-d’œuvre pendant la première guerre mondiale, dans leur diversité en croisant territoire, genre et statut. Qu’elles aient participé directement (dans les établissements privés ou publics travaillant pour la Défense nationale), ou indirectement (économie civile, agriculture, travail à domicile) à l’effort de guerre, les mains-d’œuvre seront étudiées dans leur diversité en croisant plusieurs angles : territorial (local, national et international), genre et statut (droits et devoirs). Il s’agit de décrypter le contenu des catégories administratives utilisées : main-d’œuvre civile (dont les réfugiés), féminine, mobilisée ou militaire, coloniale, étrangère, « exotique », mutilée, agricole et prisonnière, et de comprendre les enjeux politiques de cette hétérogénéité. Les mains-d’œuvre seront également replacées dans leur contexte local, économique et social, au travail ; leurs conditions de vie, leurs sociabilités et leur rapport à la nation en guerre seront appréhendés en tenant compte des situations induites par le conflit.

 

 

Argumentaire

 

Qu’elles aient participé directement (dans les établissements privés ou publics travaillant pour la Défense nationale), ou indirectement (économie civile, agriculture, travail à domicile) à l’effort de guerre, les mains-d’œuvre seront étudiées dans leur diversité en croisant plusieurs angles : territorial (local, national et international), genre et statut (droits et devoirs).

Il s’agit de décrypter le contenu des catégories administratives utilisées : main-d’œuvre civile (dont les réfugiés), féminine, mobilisée ou militaire, coloniale, étrangère, « exotique », mutilée, agricole et prisonnière, et de comprendre les enjeux politiques de cette hétérogénéité.

Les mains-d’œuvre seront également replacées dans leur contexte local, économique et social, au travail ; leurs conditions de vie, leurs sociabilités et leur rapport à la nation en guerre seront appréhendés en tenant compte des situations induites par le conflit.
Une globalisation de l’étude permettra d’approcher les recompositions sociales et les agencements des activités économiques sur l’ensemble du territoire.

 

Ce colloque international se tiendra à Paris, du 18 au 19 mai 2015, au ministère des Affaires sociales.

 

Programme

LUNDI 18 MAI 2015

9h00 Accueil

9h30 Discours d’ouverture

9h45-10h15 Introduction générale : Isabelle LESPINET-MORET et Vincent VIET

 

Politiques de main-d’œuvre

10h15-12h15 | Adaptation, réadaptation Présidence : Catherine OMNÈS

  • Benjamin JUNG, Des mains-d’œuvre à orienter et à affecter : le placement, enjeu de l’économie de guerre (1915-1919)
  • Frank GILSON, La mobilisation d’une autre main-d’œuvre : l’action des œuvres d’assistance par le travail dans le département de la Seine
  • Sylvain BERTSCHY, Les logiques contradictoires de la médicalisation des mains-d’œuvre d’Etat pendant la Grande Guerre
  • Stéphane ZYGART, Le retour au travail des mutilés de guerre : une ambition lestée de méfiances

Questions/débats

 

Territoires, fronts et mains-d’œuvre

13h45-15h15 | Régions envahies et territoire libre : de part et d’autre du front

Présidence : John HORNE

  • Marc LELEUX, Main-d’œuvre et influence du front dans le Nord
  • Philippe SALSON, Mettre au travail la population dans l’Aisne occupée (1914-1918)
  • Gersende PIERNAS, Les mains-d’œuvre dans les entreprises du Nord de la France pendant la Première guerre mondiale : présentation des sources conservées aux Archives nationales du Monde du Travail

 

Questions/débats

 

15h15-15h30 Pause

 

15h30-17h00 | Configurations locales ou régionales à l’arrière du front

Présidence : Patrick FRIDENSON

  • Stéphane KRONENBERGER, Mains-d’œuvre étrangères et coloniales dans le Nord Franche-Comté durant la Grande Guerre : entre rupture et continuité
  • Ronan RICHARD, Le monde rural à l’épreuve de la pénurie de bras. L’exemple du grand Ouest français
  • Alban GRAZIOTIN et Antoine VERNET, Le bassin stéphanois durant la Première guerre mondiale
  • Thierry BONZON, Réorganiser le marché du travail à Paris en temps de guerre 1914-1918

 

Questions/débats

 

MARDI 19 MAI 2015

 

Catégories et catégorisation des mains-d’œuvre

9h00-10h20 | Femmes et genre

Présidence : Michelle ZANCARINI-FOURNEL

  • Marie-Claude ALBERT, La mise en œuvre du contrôle de la main-d’œuvre féminine dans les usines d’armement en France durant la Première guerre mondiale
  • Colette AVRANE, Les ouvrières à domicile et la loi sur le salaire minimum
  • Jean-Louis ESCUDIER, La main-d’œuvre viticole féminine durant la Première guerre mondiale : parenthèse ou émancipation ?

 

Questions/débats

 

Pause 10h20-10h35

 

10h35-12h30 Étrangers et coloniaux

Présidence : Philippe RYGIEL

  • Mireille LE VAN HO, Le recours à la main-d’œuvre coloniale pendant la Grande Guerre : l’emploi des Vietnamiens dans l’industrie de l’armement
  • Yu-Sion LIVE, La gestion de la main-d’œuvre chinoise pendant la Grande Guerre, avec une référence particulière aux ouvriers-mineurs de La Machine
  • Laurent DORNEL, Race et travail en France pendant la Première guerre mondiale : la racialisation de la main-d’œuvre
  • Chantal DHENNIN, La main-d’œuvre chinoise durant la Grande Guerre dans la zone des armées du front du nord de la France

 

Questions/débats

 

Gestion des mains-d’œuvre et recompositions

14h00-15h15 | Réglementation et contrôle

Présidence : Norbert OLSZAK

  • Patrick MORTAL, L’émergence du conflit entre rationalisation et concertation dans l’encadrement des personnels et la surveillance des arsenaux et des entreprises sous régie
  • Dominique GUYOT, Le rôle, pendant la guerre, de Charles Picquenard à la Direction du travail
  • Nadège SOUGY, L’extraction charbonnière à l’épreuve de la guerre (1914-1918) : Femmes, sursitaires et étrangers : des bras de substitution ?

 

Questions/débats

 

Pause 15h15-15h30

 

15h30-17h30 | Échelles nationale et transnationale

Présidence : Herrick CHAPMAN

  • Emmanuelle CRONIER, Permissionnaires au travail pendant la Grande Guerre
  • Magda FAHRNI, La gestion des accidents du travail pendant la Première guerre mondiale. Le cas du Québec
  • Caroline DOUKI, Accords de main-d’œuvre franco-italiens au cours de la Grande Guerre : des accommodements d’urgence à l’administration partagée du travail immigré
  • Antoine PROST, Entre le front et l’usine : France, Allemagne, Grande-Bretagne 1914-1918

Questions/débats

 

17h15-17h45 | Conclusion, Laure MACHU, Isabelle LESPINET-MORET, Vincent VIET
18h00 Cocktail (Hall Fontenoy)

 

Entrée est gratuite sur inscription : comite.histoire@travail.gouv.fr

 

Programme : programme_mains_oeuvre_vdm2


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.