rencontre avec Daniel Cordier, 14 octobre, Amphi Richelieu, Sorbonne

A l’invitation de l’UFR d’histoire de Paris1 Panthéon Sorbonne

 

RENCONTRE AVEC DANIEL CORDIER,

SECRÉTAIRE DE JEAN MOULIN

*

MERCREDI 14 OCTOBRE

AMPHI RICHELIEU

                                            

Né en 1920, jeune militant de l’Action française, Daniel Cordier a 20 ans lorsqu’il rejoint De Gaulle à Londres. Il devient en 1942 le secrétaire de Jean Moulin chargé de l’unification de la Résistance autour du général de Gaulle. Après l’arrestation de Moulin, Daniel Corder reste au service de son successeur jusqu’en 1944. La guerre l’a transformé en homme de gauche, qui néanmoins refuse de s’engager en politique, de faire fructifier son passé d’ancien combattant et de Compagnon de la libération pour ouvrir une galerie d’art contemporain qui fermera en 1964. À la fin des années 1970 , choqué par les rumeurs qui mettent en cause Jean Moulin – en particulier les accusations d’Henri Frenay, qui en fait un agent crypto-communisme- Daniel Cordier entreprend des recherches historiques qui aboutissent à plusieurs ouvrages magistraux sur Jean Moulin. Le témoin s’est fait historien, reconnu par ses pairs. Il a aussi publié son autobiographie sous le titre Alias Caracalla : mémoires, 1940-1943 en 2009.

 

Daniel Cordier reviendra sur son itinéraire politique en se prêtant à une discussion où seront évoquées des questions sur l’engagement à 20 ans, la sortie de la guerre ou encore son passage de l’Action française et de la guerre des clandestins à l’art contemporain.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *