Colloque : Les évacuations dans l’espace frontalier franco-allemand 1939–1945, Sarrebruck, 17-19 septembre 2015

Les évacuations dans l’espace frontalier franco-allemand 1939–1945

Evakuierungen im deutsch-französischen Grenzraum 1939–1945

 

Colloque final du projet EDEFFA soutenu par l’ANR et la DFG

Sarrebruck, 17-19 septembre 2015

Politische Akademie der Stiftung Demokratie Saarland,

Europaallee 18, D-66113 Sarrebruck (Allemagne)

 

 

Les évacuations ont constitué une expérience centrale de la population civile durant la Seconde Guerre mondiale. Peu prises en considération jusqu’à présent par la recherche, les évacuations de grande envergure à la frontière franco-allemande ont été étudiées pour la première fois dans leur ensemble et dans une perspective comparative par des historiens des universités de la Sarre, de Paris-Sorbonne, de Bochum et de Tübingen. Les résultats de ce projet de recherche binational seront présentés, interprétés et discutés lors d’un colloque final les 17-19 septembre. Ce colloque se tiendra à Sarrebruck en collaboration avec la fondation Demokratie Saarland.

 

Après l’invasion allemande de la Pologne en septembre 1939, plus de 600 000 Alsaciens et Mosellans furent évacués de la zone frontalière vers le Sud-Ouest de la France. Un nombre probablement encore plus important de personnes furent déplacées côté allemand de Sarre, Palatinat et Bade vers la Hesse, la Thuringe, la Saxe et la Franconie. Les évacuations devaient servir à protéger la population et les ressources économiques. Elles devaient toutefois aussi procurer aux armées une plus grande liberté de mouvement dans la zone des opérations militaires. Après l’armistice franco-allemand de juin 1940, la grande majorité des évacués put rentrer chez elle. Pour les Lorrains et les Alsaciens, cela signifiait un retour dans une région annexée de fait par l’Allemagne national-socialiste.

Les évacuations n’ont pour l’instant pas fait l’objet d’une étude systématique en tant que forme spécifique de migration forcée entraînée par la guerre. Le projet réunit depuis 2012 des chercheurs allemands et français de l’université de la Sarre, de l’université Paris-Sorbonne, de la Ruhr Universität de Bochum et de l’université Eberhard Karl de Tübingen. Leurs travaux ont été soutenus par l’Agence nationale de la recherche (ANR) et la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG).

Le projet retrace le déroulement des évacuations et leurs conséquences sociales, politiques et économiques à l’échelle régionale et nationale. Il interroge ainsi dans une perspective comparative les mécanismes de pilotage étatique dans deux systèmes politiques différents, la portée et les limites de la mobilisation de la société, les marges de manœuvre des divers acteurs, mais aussi le rapport entre région frontalière et nation ainsi que la mémoire des évacuations dans un contexte régional et local.

Au cœur des problématiques du colloque se trouvent la planification et l’organisation des évacuations, la mobilisation et la sécurisation des ressources, l’évacuation comme objet de politique sociale et de propagande, les expériences de certains groupes spécifiques, la cohabitation dans les régions d’accueil entre conflit et solidarité, ainsi que la mémoire individuelle et collective des évacuations. Une dimension comparative apportera un éclairage sur d’autres évacuations durant la Seconde Guerre mondiale.

 

Directeurs du projet et du colloque : Prof. Dr. Olivier Forcade (Paris-Sorbonne), Juniorprof. Dr. Johannes Großmann (Université Eberhard Karl de Tübingen), Prof. Dr. Dr. h.c. Rainer Hudemann (Université de la Sarre et Paris-Sorbonne), Juniorprof. Dr. Fabian Lemmes (Ruhr Universität Bochum)

http://irice.univ-paris1.fr/spip.php?article1158

Les langues du colloque sont le français et l’allemand.
Inscription : Université de la Sarre, Eva Kübler, eva.kuebler@uni-saarland.de

Tel. +49 (0) 681 302-4148

 

Vous trouverez le programme en document joint : Programm_EDEFFA_2015_09_08


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *