Colloque : « Génocides, crimes de masse et violences extrêmes. Recherche, enseignement, engagements scientifiques », 2-3-4 octobre 2017, Paris

Colloque Génocides, crimes de masse et violences extrêmes. Recherche, enseignement, engagements scientifiques

Paris, 2, 3 et 4 octobre 2017

Colloque international organisé par la Mission d’étude en France sur la recherche et l’enseignement des génocides et des crimes de masse,

avec le Centre national de la recherche scientifique, l’Ecole des hautes études en sciences sociales (PSL), le CESPRA, l’Institut historique allemand, le Rectorat de Paris Chancellerie des Universités, Sciences Po, l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Pré-inscription obligatoire (avant le mercredi 27 septembre) dans le cadre du plan Vigipirate : merci d’écrire à colloquegcmve.inscription@ehess.fr en précisant vos Nom, prénom et date(s) de participation au colloque.

Ce colloque international de Paris répond aux objectifs suivants : 1/ restituer le travail de la Mission ministérielle d’étude en France sur la recherche et l’enseignement des génocides et des crimes de masse* qui l’organise avec le soutien de partenaires institutionnels de premier plan, 2/ présenter les fondements scientifiques, épistémologiques et pédagogiques sur lesquels reposent les recommandations du Rapport de la Mission remis à l’autorité politique, 3/ fournir tant aux chercheurs qu’aux professeurs, aux éducateurs, aux médiateurs, aux documentalistes des mises au point, des propositions de travail et des pistes de progrès, 4/ associer les acteurs nationaux sur le sujet aux acteurs européens et internationaux, et lier les différents espace-temps de la connaissance et de sa transmission par la recherche et l’enseignement supérieur, par l’enseignement primaire et secondaire, par l’éducation et la médiation, par l’art et la création, par la documentation et les archives, 5/ démontrer l’interrelation entre les domaines scientifiques, philosophiques, juridiques, artistiques, éducatifs, muséographiques,.. relatifs à la connaissance des génocides, des crimes de masse et des violences extrêmes du passé et du présent, 6/ transmettre durant le temps du colloque, et sur la durée par la diffusion d’enregistrements vidéo, un ensemble d’analyses argumentées et informées sur des sujets clefs tant pour la formation de pointe que pour la réflexion des sociétés sur leur avenir, 7/ illustrer l’importance des rencontres où s’expriment l’engagement de la recherche et les mobilisations collectives dont elle peut se rendre capable.

Pour ce faire, les sessions des trois journées rassemblent des présentations synthétiques du travail des pôles spécialisés de recherche de la Mission et des conférences de leurs membres comme celles de personnalités qualifiées. S’y ajoutent des exposés retraçant des parcours scientifiques et des conférences abordant les enjeux globaux de l’étude des génocides, des crimes de masse et des violences extrêmes. Puisqu’il s’agit d’un colloque de restitution d’un ample travail collectif débattu, les temps de discussion seront limités. Mais chacune des séquences sera filmée afin d’être disponible pour la recherche, l’enseignement et la médiation, et le texte des principales conférences fera l’objet d’une publication dans le cadre d’un dossier de revue scientifique. Celui-ci complètera l’édition du rapport de la Mission.

 *La Mission ministérielle d’étude en France sur la recherche et l’enseignement des génocides et des crimes de masse a été créée le 30 mai 2016 par la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et installée le 18 octobre. Ses travaux, d’une durée d’un an, font l’objet d’un Rapport remis à la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et au ministre de l’Education nationale. Elle a bénéficié du soutien de l’inspection générale de l’éducation nationale, de l’Ecole des hautes études en sciences sociales et des institutions partenaires de ce colloque de restitution.

 

Premier jour : lundi 2 octobre 2017 (9h30-19h15)

Sciences Po, salle de conférence, 56 rue Jacob, 75006 Paris

Ouverture du colloque (9h30-9h50)

Frédéric Mion, directeur général de Sciences Po, et David de Rothschild, président de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah (FMS)

La Mission, ses travaux, sa portée (9h50-10h15)

Sous la présidence de François Louveaux, doyen du groupe histoire-géographie de l’inspection nationale de l’éducation nationale

Vincent Duclert, président de la Mission

avec Zoé Grumberg, doctorante au Centre d’histoire de Sciences Po (membre de la Mission) et Anne-Célia Feutrie, docteure de l’Université de Londres (chargée de mission auprès de la Mission)

1.La recherche, un état des lieux (10h15-12h30)

Sous la présidence de Marc Lazar, professeur des universités à Sciences Po, directeur du Centre d’histoire

Présentation par Xavier Desbrosse, professeur d’histoire-géographie au lycée Bayen (Châlons-en-Champagne), et Zoé Grumberg, doctorante à Sciences Po

Conférences de Jacques Sémelin, directeur de recherche au CNRS (CERI-Sciences Po), et de Claire Andrieu, professeure à Sciences Po, chercheuse au Centre d’histoire (retour sur une expérience à Sciences Po : de l’Encyclopédie en ligne des violences de masse à la revue en ligne Violences de masse et résistance)

Conférence de Florent Brayard, directeur de recherche au CNRS (CRH)

Conférence d’Emmanuel Saint Fuscien, maître de conférences à l’EHESS-PSL

2.Catégorisations, dénominations (13h45-15h15)

Sous la présidence de Dominique Trimbur, chargé de mission Enseignement de la Shoah (FMS)

Présentation par Vincent Duclert et Julien Seroussi, ex-membre du Pôle « Génocide, Crime contre l’humanité et Crimes et délits de guerre » du Tribunal de Grande Instance de Paris

Conférences d’Ilsen About, chargé de recherche au CNRS (Centre Georg Simmel), de Joël Kotek, professeur à l’Université libre de Bruxelles, et de Marianne Sarraco,juriste (TPIY, TPIR, CPI)

3.Etudes de cas et comparaison (15h15-17h45)

Sous la présidence de Jan Gross, professeur à Princeton University

Présentation par Henry Rousso, directeur de recherche au CNRS (IHTP)

Conférences croisées :

A/ Le génocide des Arméniens

Raymond H. Kévorkian, directeur de recherche émérite à l’Institut française de géopolitique (Université Paris 8) -Donald Bloxham, professeur à The University of Edinburgh

B/Le nazisme, la Shoah, l’Europe

Christian Ingrao, directeur de recherche au CNRS (IHTP) – Johann Chapoutot, professeur à l’Université Paris-Sorbonne

C/Le génocide des Tutsi au Rwanda

Jean-Pierre Chrétien, directeur de recherche émérite du CNRS* -Hélène Dumas, chargée de recherche au CNRS

D/Traites-esclavages et colonisations

Myriam Cottias, directrice de recherches au CNRS (CRPLC, SHOELCHER, MARTINIQUE) – Emmanuelle Sibeud, professeure à l’Université Paris 8

E/Les crimes de masse communistes

Alain Blum, directeur de recherche à l’INED-directeur d’études à l’EHESS-PSL – Vanessa Voisin, chercheuse au CERCEC/ANR WW2CRIMESONTRIAL1943-91

17h45-18h (pause)

4.Parcours de chercheurs (18h-19h15)

Sous la présidence de Christine Musselin, directrice scientifique de Sciences Po

Présentation par Steve Sawyer, professeur à l’American University in Paris

Yves Ternon, président du Conseil scientifique international pour l’étude du génocide des Arméniens

Fatma Müge Göçek, professeure à University of Michigan – Ann Arbor

Annette Becker, professeure à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense et membre senior de l’IUF

Renée Poznanski, professeure à l’Université Ben Gourion du Neguev

Jean-Pierre Chrétien, directeur de recherche émérite du CNRS*

(*ces interventions se feront sous une forme audio-visuelle)

 

Deuxième jour : mardi 3 octobre 2017 (9h-18h30)

Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, 47 rue des Ecoles, 75005 Paris

Ouverture de la journée (9h-9h10). Monsieur le recteur de Paris chancelier des Universités (sous réserves)

Conférences introductives de Dominique Schnapper, première vice-présidente de la Mission, directrice d’études à l’EHESS-PSL (9h10-9h30), et d’Antoine Garapon,secrétaire général de l’Institut des hautes études sur la justice (9h30-9h50)

5.Discriminations, persécutions, racismes, politique (9h50-11h15)

Présentation par Vincent Duclert et Leila Seurat, postdoctorante à l’Institut universitaire européen de Florence (Bourse Max-Weber)

Conférences de Magali Bessone, professeure à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, de Marie-Anne Matard-Bonucci, professeure à l’Université de Paris 8,etDiener Ingolf, chercheur à l’Université de Paris 8

11h15-11h30 (pause)

6.Pratiques des violences génocidaires, violence de masse et violences extrêmes (11h30-13h15)

Présentation par Elisabeth Claverie, directrice de recherche au CNRS

Conférences de John Horne, professeur à Trinity College Dublin, directeur du Centre for War Studies, de Stéphane Audoin-Rouzeau, directeur d’études à l’EHESS-PSL,et d’Adriana Escobar, doctorante à l’EHESS-PSL (CESPRA)

7.Ideologies (et pratiques) génocidaires (14h15-15h45)

Présentation par Vincent Duclert et Sandrine Weil, doctorante à l’Université de Lorraine

Conférences de Hamit Bozarslan, directeur d’études à l’EHESS-PSL,

de Johann Chapoutot, professeur à l’Université Paris-Sorbonne

et de Florent Piton, doctorant CESSMA – Université Paris Diderot, ATER Sciences Po

8.Réponses, interventions, prévention (détermination des responsabilités, procès, réparations) (15h45-17h15)

Présentation par Hervé Ascensio, professeur à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Conférences de Dzovinar Kévonian, maître de conférences à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, d’Ornella Rovetta, chercheuse post-doctorante, Université libre de Bruxelles (Centre de recherche Mondes modernes et contemporains), et d’Isabelle Delpla, professeure à l’Université Jean Moulin – Lyon

17h15-17h30 (pause)

9.CONFERENCES (17h30-19h)

Présentation par Isabelle Ernot, chercheuse à l’Union des Déportés d’Auschwitz, et par Hélène Dumas, chargée de recherche au CNRS

Jan Gross, professeur à Princeton University

Karine Vanthuyne, professeure à l’Université d’Ottawa

Frédéric Worms, professeur à l’Ecole normale supérieure

Mireille Delmas-Marty, professeure honoraire au Collège de France

 

Troisième jour : mercredi 4 octobre 2017 (9h-19h)

Matin (9h-12h15) : CNRS, amphithéâtre Marie-Curie, 3 rue Michel Ange, 75016 Paris

CNRS-amphithéâtre Marie-Curie. Ouverture (9h-9h15).

CNRS (direction de l’InSHS), CESPRA (Stéphane Audoin-Rouzeau, vice-président de la Mission, directeur adjoint du CESPRA) et IGEN (Jérôme Grondeux, inspecteur général de l’éducation nationale, groupe histoire-géographie)

10.Victimes, survivants, sauvetages (connaissance, survie, résistance, traumatismes) (9h15-10h45.)

Présentation par Mikaël Nichanian, conservateur à la Bibliothèque nationale de France

Conférences d’Anouche Kunth, chargée de recherche au CNRS, de Renée Poznanski, professeure à l’Université Ben Gourion du Neguev, et de Marcel Kabanda,président d’IBUKA.

11.Mémoires, transmissions, occultations (11h-12h15)

Présentation par Emmanuelle Sibeud, professeure à l’Université Paris 8

Conférences de Fatma Müge Göcek, professeure à l’University of Michigan – Ann Arbor, et de Cécile Jouhanneau, maîtresse de conférences à l’université Paul Valéry Montpellier (ART-Dev)

Après-midi (14h-19h) : EHESS, amphithéâtre François-Furet, 105 bd Raspail, 75006 Paris

EHESS-amphithéâtre François-Furet. Ouverture (14h-14h25)

Présidence de l’EHESS, et Benoît Falaize, inspecteur général de l’éducation nationale, groupe enseignement primaire

suite de : 11. Mémoires, transmissions, occultations (14h25-14h45)

Présentation par Emmanuelle Sibeud, professeure à l’Université Paris 8

Conférence de Thomas Maissen, directeur de l’Institut historique allemand

12.Littératures, arts, créations, musées (14h45-16h15)

Présentation par Annette Becker, professeure à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense et membre senior de l’IUF, et Judith Lyon-Caen, maître de conférences à l’EHESS-PSL (CRH)

Conférences d’Octave Debary, professeur à l’université de Paris-Descartes, et de Catherine Coquio, professeure de littérature comparée à l’université Paris Diderot

16h15-16h30 (pause)

13.Education, enseignement, formation (16h30-18h)

Présentation par Iannis Roder, professeur agrégé d’histoire au collège Pierre de Geyter (Saint-Denis) et formateur au Mémorial de la Shoah, et Virginie Sansico, professeur d’histoire-géographie au lycée Charlie Chaplin (Décines)

Conférences de Bénédicte Gilardi, professeur documentaliste au lycée Maulnier (Nice), de Nicole Matulik, conseillère premier degré de l’académie de Paris, et de Marie-Ange Rivière, IA-IPR de l’Académie de Montpellier (groupe histoire-géographie)

Conclusions et mise en perspectives par Karel Fracapane, administrateur principal de projet, en charge de l’enseignement de l’Holocauste et d’autres génocides à l’UNESCO

14.Conférence conclusive (18h-18h25)

Présentation par Thomas Maissen, directeur de l’Institut historique allemand

Raphaël Esrail, président de l’Union des Déportés d’Auschwitz

15.Conclusions générales (18h25-19h15)

Sandrine Lefranc, chargée de recherche au CNRS (ISP), Judith Lyon-Caen, maître de conférences à l’EHESS-PSL (CRH) et Henry Rousso, directeur de recherche au CNRS (IHTP)

Crédit photo : D. R.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *