Appel à contributions : journée d’étude « De la campagne aérienne : caractérisation, enjeux et perspectives », deadline : 31 mars 2017

Appel à communication 

Journée d’étude du 23 mai 2017

De la campagne aérienne : caractérisation, enjeux et perspectives

 

Cette journée d’études a pour objectif de renouveler les réflexions opérationnelles et académiques à propos du concept de campagne aérienne, qu’il s’agisse de son emploi, des représentations qui lui sont associées, ainsi que des différents acteurs qui y concourent. Afin d’envisager les questions soulevées par cette expression sous l’angle le plus large possible, une approche à la fois globale et multidisciplinaire sera privilégiée.

Apparu dans le vocabulaire militaire au XVIe siècle, le terme de « campagne » désigne à l’origine un terrain qui n’est pas fortifié sur lequel les troupes s’affrontent et se déplacent. Les progrès des techniques militaires et des armements, dont l’apparition de la puissance aérienne, n’ont pas démenti le succès de cette expression, associée dès sa naissance à l’idée de mouvement. L’emploi de ce concept a toutefois connu certaines évolutions et il est aujourd’hui généralement associé à une étendue géographique et circonscrit à une période, toutes deux plus ou moins précises. On parle ainsi de la campagne d’Egypte (1798-1801) de Napoléon, de la campagne franco-britannique de Suez en 1956 ou plus récemment de la campagne aérienne de Libye en 2011. Cependant, ce terme n’est plus uniquement réservé à la description d’un affrontement : certaines missions d’entraînement ont aujourd’hui pris l’appellation de « campagne de tir » ou de « campagne de ravitaillement ». De même, cette idée a été reprise dans de nombreux domaines afin de qualifier une action d’envergure qui a souvent pour but de convaincre. Ainsi, qu’elles soient publicitaires, médiatiques ou électorales, de nombreuses campagnes s’adressent à l’opinion publique afin de faire passer des idées.

Dans le champ militaire, l’association d’un milieu physique – aérien, maritime ou terrestre – à ce concept permet de dissocier les caractéristiques propres aux campagnes menées dans chacun de ces trois domaines. L’étude de la campagne aérienne a notamment suscité de nombreux écrits au gré de l’évolution du statut de la puissance aérienne au sein des conflits modernes. En fonction de ces objectifs (acquisition de la supériorité aérienne, contrôle et surveillance d’un territoire ou encore recueil de renseignements), une campagne aérienne peut avoir recours à une gamme très large de moyens, s’étendre sur une période plus ou moins grande et s’envisager sur des échelles géographiques très variables. Pourtant, certaines problématiques majeures peuvent être relevées comme autant de constantes qui se posent au sein de nombreuses campagnes aériennes.

Les communications pourront s’appuyer sur un épisode précis de campagne aérienne ou bien envisager un aspect particulier dans une approche comparative entre plusieurs exemples. De même, certaines campagnes menées dans un cadre interallié pourraient faire l’objet d’une analyse croisée en fonction des différents États concernés. Le comité de sélection veillera à réunir au sein de mêmes tables rondes des acteurs opérationnels des campagnes aériennes et des chercheurs universitaires qui étudient ces opérations.

Les propositions de communication doivent être envoyées à l’adresse suivante, ivan.sand@intradef.gouv.fr, pour le 31 mars au plus tard. Elles ne doivent pas excéder 3 000 signes espaces compris, dans l’objectif de communications orales de vingt minutes. Il serait souhaité que ces communications soient dans un second temps couplées à une proposition écrite si possible académique (50 000 signes espaces compris maximum, résumé de 150 mots en français et en anglais, mots-clés, références bibliographiques en notes de bas de page et bibliographie générale) pour parution dans la revue de l’armée de l’air Penser les Ailes Françaises.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *