Séminaire du GDR « Connaissance de l’Europe médiane », séance « Sortie de guerre en Europe médiane », 20 janvier 2017, Paris

Séminaire du GDR Connaissance de l’Europe médiane, le vendredi 20 janvier (14h -18h)

Institut d’études slaves, 9 rue Michelet, 75006, organisé par Etienne Boisserie

 

Sortie de guerre en Europe médiane : entre indices de ruptures et manifestations de continuités (1917-1920)

 

L’objet de ce séminaire est de s’interroger sur les différentes dimensions des ruptures, des recompositions, mais aussi des permanences qui peuvent être observées dans les mois qui précèdent et suivent la fin des combats.

Le temps de sortie de guerre est très fréquemment associé aux transformations, ruptures et processus révolutionnaires entendus comme transformations radicales, aussi bien politiques et administratives que sociales et humaines. Sans nier ces dimensions par ailleurs abondamment documentées, ce séminaire s’efforcera de les dépasser pour mettre à jour, par hypothèse et sous trois angles différents, des facteurs de continuité de plus longue durée : en premier lieu, à travers l’analyse de deux configurations urbaines distinctes ; en second lieu, par une réflexion cartographique sur le contexte, les enjeux et les effets des recompositions de l’organisation ecclésiastique dans le royaume des Serbes, Croates et Slovènes. Enfin, à partir d’une réflexion et de projets construits dans une perspective transversale d’histoire littéraire et culturelle, la dernière partie de ce séminaire permettra de débattre des nouveaux objets et des nouvelles approches de recherche sur la région.

 

Antonela Capelle Pogacean (CERI, Sciences Po)

Temps accéléré, temps suspendu : entre ruptures politiques et figures de la continuité à Nagyvárad/Oradea, 1918-1920

 

Claire Morelon (Université de Birmingham)

Continuités et révolution dans les rues de Prague, 1917-1920

 

Goran Sekulovski (CREE, Inalco)

Continuité et discontinuité des frontières ecclésiastiques dans le royaume des Serbes, Croates et Slovènes (1918-1920)

 

Xavier Galmiche (Eur’Orbem, Paris-IV) présentera les hypothèses de travail de projets organisés en 2017-18, notamment ceux consacrés aux discours, langages et enjeux artistiques dans le contexte de fin de conflit mondial et des premières années d’après-guerre.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *